Galerie d'art La Paix » Le site de la Galerie d'art La Paix de Sélestat

Qui sommes nous ?

Communiqué de presse – Infos – Invitation : Exposition – Résidence Artistique – Atelier volant – Conférence et Lecture poétique Christophe Meyer, Eric Meyer, Florent Meyer et Jean-Luc Schické disent leurs poèmes plastiques avec la rage du recyclage et l’espoir de déchirer le voile… » Du 10 au 30 janvier 2018… Peintures, dessins, sculptures de l’espace et gravures diverses… La galerie et régie d’art La Paix présente : l’Exposition « Humanisme rhénan – Artistes humanistes… » Vernissage – inauguration le 14 janvier 2018 à 14h. L’exposition des artistes Meyer Christophe, Eric Meyer, Florent Meyer et Jean-Luc Schické à la galerie et régie d’art La Paix est un évènement en soi et elle s’inscrit au sein d’un cycle humaniste d’expériences artistiques qui s’expriment autour de la problématique de l’éducation à la paix, leitmotiv de l’humaniste Erasme de Rotterdam. Laboratoire et éveil culturel, ce nouveau travail et concept s’articulent autour de la place de l’Homme dans l’univers et sa dangerosité par son action écocide… Suite au succès de l’exposition « Chant du cygne & Trilles sélectives… » en 2016- 2017, ce cycle d’exposition est reconduit jusqu’au 30 janvier 2018 sous forme d’une résidence artistique, second volet d’une trilogie kafkaïenne dont le fil conducteur s’extrait du réel en observant avec du recul l’action de l’homme sur son environnement direct…Cette trilogie culminera en septembre avec l’Exposition « Bank » et la création d’une « banque artistique »…La thèse ici soutenue pose la problématique suivante : « Comment l’Homme renonçant à son humanisme archétypal s’engage de plus en plus dans un désespoir déicide et écocide ? » Cette nouvelle exposition et résidence artistique accueille également l’artiste Jean-Luc Schické (peintures, gravures, modelage et sculptures). Il est attiré par le dessin et la sculpture dès l’adolescence, mais ce n'est que suite à un long cheminement artistique, que le toucher de la terre, puis du bronze et enfin du béton devinrent essentiels dans son travail. Sculpter, modeler sont aujourd'hui une évidence pour l’artiste originaire de Colmar et lui permettent d'exprimer sa quête d’harmonie et de géométrie…Il tente par son travail de transmettre et de provoquer une réflexion, des émotions autour du concept de surface, de volume, et d’espaces. Sa recherche de sens sur des thématiques ou concepts englobent le symbolique et les mathématiques… Ces 4 artistes peintres, sculpteurs, dessinateurs, philosophes et graveurs proposent lors de cette nouvelle exposition une lecture croisée et poétique de l’interaction entre l’Homme et la Nature. Et comme une métaphore et métamorphose de cette écocide, ils placent les « Danses macabres » comme préambule d’une renaissance bis…En effet l’action culturelle ne peut être que le préambule d’une mort initiatique dans laquelle se précisent les Lumières à venir… Des textes inédits poétiques et philosophiques, des œuvres d’art gravées dans nos mémoires serpentent au gré du travail de forgeron de l’esprit … Et Christophe Meyer ajoute : « La gravure est un travail de fourmis », mais des fourmis libres qui s’abreuvent d’ambroisie pure… La résidence artistique est prévue à partir du 10 janvier 2018 à 14h. Il se dégage de cette exposition à venir une belle et lucide critique de la société de surconsommation, son univers est un extraordinaire placébo artistique où règne une obsession créative dans laquelle les humains prennent une place prépondérante…. Rencontre donc poétique atypique et flamboyante qui ne laissera pas indifférent... Résidence avec des Artiste peintres, des dessinateurs, des graveurs, lanceurs d’alertes qui perpétuent des techniques d’un passé proche pour élaborer des moyens justes et éthiques pour renoncer au scandale de la destruction des écosystèmes et de ses traditions dédiés…Un atelier de gravure ouvert au public sera installé dans la galerie à partir du 10 janvier 2018. Selon ce collectif d’artistes la Terre en elle-même, est une source intarissable de création et de joie de créer. Ils aiment façonner par l’écriture cette nature des choses découverte au hasard de leurs pensées ; puis ils s’efforcent de détourner les particularités de chaque matériau mental trouvé. Les œuvres sont « expirées » autant de leurs saveurs et expériences d’atelier, de leurs vies personnelles que de l’actualité brûlante ; en somme une phénoménologie de la découverte et de l’expérience artistique. La résistance à l’insensé tient une place centrale dans ces œuvres. La curiosité intellectuelle et le caractère philosophique les guident vers plus de réalité utile au bien commun… Un tâtonnement constructif et progressif qui fait de ces artistes des champions et des poètes à la texture décapante et académique. Des parcours artistiques atypiques qui tracent des voies singulières et denses dans laquelle les œuvres sont comme des principes actifs et absolus. Danses macabres qui symbolisent un manque d’humanité et un retour dans la matrice en quête d’eschatologies terriennes… Parfois identifiés comme des « Artistes volants non identifiés », l’équipe s’amuse et se réjouit de ses bons mots qu’ils subliment par un discours ancré dans la réalité du monde… Lorsqu’ils se présentent à nous, ils ont encore les traces de leurs travaux dans leurs neurones, et des résidus artistiques dans leurs yeux ; des chemins poétiques qui croisent des destinés, il en sort un regard rayonnant celui des héros, êtres fabuleux. Les mots choisis et l’art oratoire s’ajustent sur un travail cohérent et ciselé qui décrypte notre société violente. Des personnages hauts en couleurs qui lucides déroulent une attitude humble et discrète. D’ailleurs vous les avez probablement déjà croisés au cours de leurs nombreuses expositions : le style et la démarche artistique sont inimitables... Le parcours des « Meyer » est riche d’expériences concluantes et indicibles. Depuis plusieurs années, ces créatifs habiles et souriants se sont construit une sorte d’encyclopédie qui dépeint comme un inventaire à la Prévert, le monde, celui des banques, de la crise des valeurs, de l’industrie post-industrielle, des animaux bizarres, des promesses des politologues non-tenues, de l’espace public des lobbys, de l’élargissement des populismes, des effets du gaz de schiste, de l’effet de serre qui dévaste, la décomposition des valeurs humanistes... Régulièrement, ils illustrent un Grand Vide pour manger tout cela, un cerveau à l’estomac énorme pour digérer toutes ces errements de l’espèce humaine. C’est ce qu’on appelle une résidence active avec une bonne plus-value poétique, philosophique et pédagogique qui s’empare de la question des droits de l’Homme et distille un appel urgent celui de la souffrance des écosystèmes…En effet l’interdépendance des êtres et des phénomènes exige une prise de conscience absolu, celle de la responsabilité face à la destruction programmée de la qualité d’être par l’Homme due à son ignorance… Un riche parcours d’artistes qui s’étoffe depuis de nombreuses années avec des expositions dans des galeries, musées et dans des fondations et salons prestigieux… Et en guise de conclusion cette lecture poétique issue de cette exposition s’écrit joyeusement et sereinement et s’effacera d’elle-même en laissant un champ d’ondes didactiques et dialectiques…A bientôt donc à moins que la censure ne s’en mêle… Exposition du 12 au 30 janvier 2018 – Résidence à partir du 10 janvier – Inauguration - Vernissage le 14 janvier à partir de 14h. Entrée libre. A la Galerie et régie d’art La Paix 5, place du Marché Vert 67600 Sélestat Bien à vous, cordialement… Eric Lapp-Lauth Directeur de la Galerie et régie d'arts La Paix. Organisateur du Forum des Arts et de la Culture de Sélestat, du Symposium d’Art et de Musique Centre Alsace « Art Actuel », du Festival d’art « Art Toung » et du Forum Européen des Arts et des Cultures de Strasbourg. Président, fondateur de l’association culturelle « Les Amis de la Paix » dont le siège est le suivant : Galerie La Paix 5, place du Marché Vert 67600 Sélestat / 0368054136 / 0687302582 Sites : et www.galerie-lapaix.org et www.galeriedartlapaixselestat.over-blog.com lapplauth@yahoo.com / Boutique - vente en ligne : http://www.galerie-la-paix.site-fr.fr Nouveaux horaires 2018 : le mardi : 10h30 -18h non- stop ; du mercredi au vendredi de 13h à 18h et le troisième dimanche du mois de 14h à 18h. Sur rendez-vous le samedi en appelant le 06 87 30 25 82 Site - blog - web (clic) : http://galeriedartlapaixselestat.over-blog.com/ Prochain Forum des Arts et de la Culture à Sélestat organisé par la Galerie, Place du Marché Vert le 20 Mai 2018. Appel aux artistes ! Huit dates en 2018 : de mai à décembre le troisième dimanche du mois. Ouverture au public de 13h à 18h. Installation entre 10h et 13h. Site - blog - web (clic) : http://galeriedartlapaixselestat.over-blog.com/ – Ouvert aux artistes peintres, sculpteurs, plasticiens, photographes, auteurs, exposants de livres, éditeurs, bouquinistes, musiciens, acteurs, … Vidéo de présentation du Forum des Arts (cliquez sur le lien suivant: forum des arts et de la culture de Sélestat -.. Pour participer aux Forums en 2018 renseignements / Inscriptions : 06 87 30 25 82 ou par courriel : lapplauth@yahoo.com Merci pour votre soutien et vos suggestions !!! Bonne et paisible année 2018 !!! .

Nos dernieres oeuvres.